قالب وردپرس افزونه وردپرس
Home / Afrin / Appel à placer Afrin sous protection internationale

Appel à placer Afrin sous protection internationale

«45 organisations syriennes et internationales appellent à mettre fin aux souffrances des résidents d’Afrin, à mettre fin aux violations quotidiennes des droits de l’homme et à faciliter le retour en toute sécurité de la population déplacée de force. Nous appelons également à la formation d’un conseil civil composé de la population locale d’Afrin ».

Le 28 avril 2020, une grande explosion a frappé la ville d’Afrin, faisant au moins 60 morts. La majorité de ces victimes étaient des civils innocents, en plus de dizaines de blessés et de disparus, ainsi que des dégâts matériels massifs. Il s’agit de l’attaque la plus meurtrière depuis que la zone a été occupée militairement par la Turquie et des factions de l ‘«Armée nationale syrienne» (SNA) soutenue par la Turquie en mars 2018.

Dans les mois et les années qui ont suivi l’occupation d’Afrin, la région a été témoin de violations systématiques et généralisées contre ses habitants kurdes syriens autochtones. Des milliers de ces violations se sont produites. Ces violations, documentées par Human Rights Watch et Amnesty international, comprenaient la confiscation de biens privés, la détention arbitraire, la torture, les disparitions forcées et le pillage.

La commission d’enquête des Nations unies sur la Syrie a rendu compte de la continuité de ce type de violations dans son dernier rapport de janvier 2020, dans lequel elle a constaté que les forces de la SNA soutenues par la Turquie avaient «commis le crime de guerre de meurtre et commis à plusieurs reprises les crimes de guerre de pillage, de prise d’otages, de traitements cruels et de torture, ainsi que de violations graves du droit de jouir de ses biens et de ses biens ».

Ces violations qui ont été et sont toujours commises à Afrin, s’inscrivent dans une politique de persécution ethnique visant à un changement démographique à grande échelle dans la région, notamment en changeant son identité et sa population. De nombreuses sources locales et syriennes confirment que les déplacements forcés à Afrin ont touché environ 65% de la population indigène de la région après l’opération «Olive Branch» de l’armée turque et son occupation militaire ultérieure. En outre, la région a accueilli des dizaines de milliers de déplacés internes de diverses régions syriennes avant cette invasion.

Les organisations signataires de cette déclaration, tout en dénonçant et en condamnant avec la plus grande fermeté l’attentat terroriste qui a eu lieu à Afrin pendant le mois béni du Ramadan; et demandez que les auteurs de ces actes soient tenus pour responsables, quelle que soit la partie à l’origine de l’attaque; appelons la communauté internationale, représentée par le Conseil de sécurité, l’Union européenne, la Ligue arabe et l’OTAN, à:

  1. Prendre des mesures immédiates pour protéger la population civile d’Afrin et tenir le gouvernement turc responsable en vertu de la quatrième Convention de Genève, y compris sa responsabilité principale en tant que puissance occupante. En outre, la sécurité de la population doit être assurée et les cas de déplacement forcé doivent être surveillés, en plus de garantir le retour des populations autochtones dans leurs foyers et de mettre un terme au ciblage ethnique à grande échelle de la «turquification» en changeant les noms des lieux, des villages et les sites du patrimoine culturel de la région ;
  2. Prendre des mesures immédiates visant à expulser d’Afrin des groupes extrémistes appartenant à l’armée nationale syrienne et garantir le retour de toutes les personnes déplacées qui ont été forcées de quitter la zone, restituer les biens confisqués, indemniser les victimes et maintenir ;
  3. Publier une résolution internationale qui oblige le gouvernement turc à mettre fin à son occupation militaire de toutes les régions syriennes, dans un délai précis ;
  4. Garantir la responsabilité de tous les auteurs de violations des droits de l’homme à Afrin et s’engager à indemniser les victimes par le biais d’une procédure judiciaire indépendante, impartiale et neutre.

Organisation signataire:

TEVNA KURDI Sham organisation
Centre Zagros pour les Droits de l’Homme YEKÎTIYA JINÊN KURDISTAN
Kurdish Committee for Human Rights / Observer H C S K
Syrians for Truth and Justice-STJ Codî4
Shar for Development Mahabad Organization for Humen rights MOHR
Syrian Center for the Defense of Human Rights Syrian Kurdish civil Forces Gathering
Women Empowerment Organization XunavAssociatiom
Lekolin Centr for Studies and Legal Researches _ Germany the syrian women council
Hitma organization for cultural and Social Development Hoshin Organization for Thought and Culture
Mahabad Organization for Human Rights armanc platforma for civil society
Syrian Kurdish civil Forces Gathering Human rights organisations afrin-syria
Assistance for Refugee’s Children Organizatio ARCO Gav for relief and development
Fraternity Foundation for Human rights FFHR-Biratî Roj Kar For Relief And Development « RKRD »
KURDISH -SWISS ALLIANCE Free Yezidi Foundation
Act For Afrin Rewanka
The Danish Kurdish Society in Varde AFRINPOST
Kurdish Women Union Afrin media center
Kurdish Legal committee PÊL- Civil Waves
PEACESHE-LEADER NETWORK Hayva Sor a kurd
منظمة اطباء غربي كوردستان Kurdish Women’s Union in Syria Rodoz
Oxford Kurdish Association (OKA) Human Rights Organization in Syria- MAF
Afrin Platform Kurdish organization for human rights in Syria (DAD)
Amman Center for Human Rights Studies (ACHRS)